Loin du Sénégal dans un contexte marqué par l’étrange pandémie de la COVID 19, j’ai proposé dès le 21 mars 2020, trente-trois mesures (33) couvrant les aspects sanitaire, social et économique de la crise. J’ai également esquissé, le 1er avril 2020, les contours souhaités pour l’Afrique dans « Le jour d’après ». Je livrerai, dès que possible, le bilan à mi-parcours de ce combat et mon analyse sur les perspectives économiques post COVID.

Malgré des incohérences évidentes, M. Macky SALL, Président de la République du Sénégal, que certains observateurs ont même considéré comme un Général à la tête d’une guerre contre le virus dévastateur, avait exprimé une ferme volonté de se battre, avec, à ses côtés, un personnel médical qui a fait et continue de faire preuve d’une abnégation remarquable.

Dans sa surprenante déclaration du lundi 11 mai 2020, M. Macky SALL s’est lourdement trompé en optant pour l’immunité collective qu’il n’assume d’ailleurs pas ouvertement. M. Macky SALL a décidé d’inviter le virus, l’ennemi d’hier malheureusement toujours en circulation, à vivre parmi nous et avec nous pour que les sénégalais développent des anticorps après une contamination massive !

Je condamne avec la plus grande fermeté cette option suicidaire au moment où la pandémie se propage rapidement et que les populations commencent à peine à s’habituer aux gestes barrières de prévention (lavage des mains, utilisation de gels hydro alcooliques, port de masques, limitation des rassemblements, distanciation physique etc.).

La nouvelle stratégie qui se cache derrière les « mesures d’assouplissement » ne mérite pas d’être soutenue.

Boubacar CAMARA

Boubacarcamou

13 mai 2020

Partager

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>