Boubacar Camara, initiateur du mouvement Génération Y, se lance en politique. A travers une
vidéo sur la toile intitulée Jengu (la révolte), l’ancien directeur général des Douanes dit choisir le
combat politique pour «contribuer à la reconstruction et au développement économique du
Sénégal dans l’intérêt exclusif du Peuple». Cependant, l’ancien secrétaire général de l’hyper
ministère de la Coo pération internationale, des transports aériens, des infrastructures et de
l’énergie sous Karim Wade ne mentionne pas une participation à la Prési dentielle de 2019, mais
entend proposer «un projet de société alternatif, adossé à un programme économique, politique et
social».
Il décline les grandes lignes de son projet : «Nous insisterons particulièrement sur la jeunesse
urbaine, rurale et de l’émigration qui doit s’impliquer à fond pour réaliser son rêve de réussite
dans un pays reconstruit, car personne ne le fera à sa place. Notre conviction est que l’espoir est
permis, la rectification et le rattrapage encore possibles, car le Sénégal dispose d’atouts
considérables pour se développer : des ressources humaines de qualité, des ressources naturelles,
une riche histoire offrant de précieux modèles de vie spirituelle et temporelle, un environnement
géopolitique et technologique favorable.»
Pour M. Camara, «l’heure est grave, car deux Sénégal se côtoient : celui qui souffre et celui qui se
réjouit ; celui qui n’arrive pas à assurer la dépense quotidienne et celui qui exhibe son arrogance ;
celui qui travaille et celui qui triche derrière le discours trompeur, servi méthodiquement par les
élites politiques parasitaires et les forces obscurantistes».

Source : Le Quotidien

Partager

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>